Création identitaire pour une librairie hors normes

Garder le sens au cœur de la réflexion…

Les Gens qui doutent est une Librairie – Café – Galerie qui fut créée en 2016 au 13, rue Lansecot à Limoges. Regorgeant de trésors littéraires et d’objets insolites, ce cocon accueillit pendant trois ans les amoureux de la littérature et des arts, et devint un lieu de rencontre, d’expositions, de concerts, de séances dédicaces et de conférences.

Nous regrettons la fermeture de ce lieu au charme fou, qui sentait bon le thé et le café de qualité, où l’on se sentait comme enveloppé, bercés par les envolées passionnées de notre libraire préféré et où la culture et la littérature pouvaient s’exprimer librement.

Un grand merci à Cyril Malagnat pour cette belle aventure. Nous lui souhaitons une belle route, car même si à l’instant où nous écrivons, il doute, à n’en pas douter, nous voulons lui chanter :

J’aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur cœur se balancer […]

© Anne Sylvestre

Client

Librairie Les Gens qui doutent
[Limoges / 87]

Objectif

Accompagner le porteur de projet, traduire ses intentions.

Nos missions

Comprendre l’intention et le sens avant de basculer dans la concrétisation

Beaucoup d’échanges passionnés et animés avec Cyril Malagnat, le fondateur de la Librairie-café-galerie, nous a permis de mieux cerner l’essence même du projet, de comprendre en profondeur l’intention et de chercher comment la faire cohabiter avec l’univers de l’illustratrice Carole Chaix, invitée à laisser son empreinte dans les lieux. Une réflexion à trois cerveaux donc, pour faire jaillir l’identité la plus juste possible.

Le choix du nom « Les Gens qui doutent », c’est avant-tout l’histoire que raconte la chanson d’Anne Sylvestre :

J’aime les gens qui doutent
Les gens qui trop écoutent
Leur cœur se balancer
J’aime les gens qui disent
Et qui se contredisent
Et sans se dénoncer
[…]
Ceux qui n’auront pas honte
De n’être au bout du compte
Que des ratés du cœur
Pour n’avoir pas su dire
Délivrez-nous du pire
Et gardez le meilleur
J’aime leur petite chanson
Même s’ils passent pour des cons […]
© Anne Sylvestre

Le choix de cette identité nominale était déjà un acte fort, qui dégageait une vision, une intention particulière. Ce particularisme est une ode à l’imperfection, à l’indécision et au doute qui rythment régulièrement nos vies. C’est un concept novateur en ce sens qu’il désacralise, désinhibe, interroge et surprend.  Notre mission fut donc de décortiquer ce message et de le rendre intelligible graphiquement. Une mission délicate, passionnante, qui a réclamé beaucoup d’échanges et de remises en question. On l’avoue… On a douté nous aussi d’y parvenir un jour, tant il y eu de nouveaux départs et de copies blanches… Mais c’est quand on a commencé à douter qu’on a vu se pointer le début d’une évidence. Étrange, non ? 🙂

Une identité rétro fantaisiste

L’identité repose sur un jeu typographique, construit avec un caractère typographique au look rétro des années 30. Ce jeu de superposition des lettres et ce décalage permet de créer un trouble, un manque de netteté, d’exprimer la mouvance de la pensée, la fragilité des certitudes… Bref… C’est un logo atypique qui a vu le jour, un logo qui parlait au libraire passionné bien-sûr, mais répondait aussi à l’exigence de nos regards perfectionnistes mutuels. Et lorsque le bébé est né, il faut préparer tout le contexte pour l’accueillir dignement : peinture de la façade, choix des couleurs des murs, affiches annonçant l’heureux événement, faire-part de naissance… Trousseau… Toute une ribambelle de jolis supports à décliner ! L’aventure était lancée…

logo-librairie-les-gens-qui-doutent-identite-visuelle-communication

La librairie n’avait pas besoin d’un site complet car l’essentiel de sa communication passait par le réseau social Facebook, sur lequel elle affichait ses rendez-vous à ne pas manquer, ses coups de cœur et autres événements artistiques, culturels et littéraires proposés en son sein.

L’équipe de Graphithéine a donc concoctée une page d’atterrissage ou plutôt de décollage, qui permet à l’internaute de rallier le point de rendez-vous principal.

site-web-digital-les-gens-qui-doutent

L’appartenance à une communauté

Une petite carte de fidélité pour la Librairie « Les Gens qui doutent », ça ressemble à tout sauf à une carte de fidélité. Ben oui… Il faut bien laisser planer le doute… 🙂 Alors elle sera appelée « La carte tribu », car au-delà de fidéliser, elle est aussi un signe distinctif. Il y a tout un tas d’avantage à douter ensemble… Ce n’est pas une vulgaire carte à tamponner, qui collecte des bons points de présence… Non ! C’est une carte qui intronise, qui permet de rentrer dans une véritable communauté de gens qui partagent des valeurs communes et qui souhaitent défendre la librairie indépendante. Le fauteuil prêt à accueillir le nouveau client auréolé par sa fidélité est là… Il n’attendait que toi.

carte-tribu-les-gens-qui-doutent

La façade de la librairie a été longuement pensée et réfléchie, notamment sur le choix des couleurs et sur l’esthétique d’ensemble. Une toute première simulation de rendu a permis de projeter les premières idées. Si le choix des couleurs est restée au cœur des débats, il était important pour Cyril, le maître les lieux, que le talent de l’illustratrice Carole Chaix s’exprime librement sur les vitrines et insuffle dès l’extérieur l’esprit si singulier des « Gens qui doutent ».

les-gens-qui-doutent-simulation-facade

Première simulation de rendu

vitrine-les-gens_qui_doutent-étape-1

Réalisation avant l’intervention de l’illustratrice Carole Chaix – Photo © https://www.francebleu.fr/emissions/made-limousin/limousin/made-limousin-64

Facade-definitive-les-gens-qui-doutent

Vitrophanies définitives après l’intervention de l’illustratrice Carole Chaix – Photo © https://un-weekend-a.com/limoges-lesgensquidoutent/

La librairie a édité un tote bag original, signé « encore un ovni Les Gens qui doutent », avec la collaboration précieuse de Carole Chaix qui nous a concocté une magnifique illustration pour l’occasion. Ce sac en toile a été imprimé sur du coton bio de qualité et a été fabriqué en France.

flocage-sac-tissu-les-gens-qui-doutent - illustration Carole Chaix

Découvrez nos autres projets