Un concept innovant au service du digital…

Les Brasseries du Savoir est un concept innovant qui dispose d’un lieu transversal, entre brasserie et formation. Après des années au service d’Apple, le porteur du projet, Jean-Yves Borie de Sinety se lance dans la formation aux outils digitaux et la lutte pour l’inclusion du numérique, véritable objet de fracture sociale.

Faciliter l’accès au numérique pour les particuliers et les professionnels du secteur public et privé, tel est la mission portée par les Brasseries du Savoir. Le lieu et l’offre répondent à un besoin urgent de remédier au manque d’autonomie grandissant de l’utilisateur face à des outils digitaux en perpétuelle évolution. 40 % de la population présente un besoin de formation. 7% sont exclus du numérique pour des raisons de difficultés d’accès ou d’incapacité, 19% sont débutants et ont peu ou pas de compétences en la matière, et 14% sont en niveau avancé mais ont des besoins de mise à niveau récurrents ou de complément de formation.

Un grand hourra à Jean-Yves, pour sa détermination, sa bonne humeur constante et son courage.

Client

Les Brasseries du Savoir
[Limoges]

Objectif

Conceptualiser et concrétiser une offre de services innovants.

Nos missions

La mission confiée à Graphithéine était très large puisqu’il était question de partir d’une page blanche où tout était à créer.

Pour répondre à ce besoin de formation multigénérationnel et hétérogène, « Les Brasseries du Savoir » doivent présenter une offre pédagogique claire, segmentée, et adaptée à chaque type d’utilisateurs, les besoins et les attentes n’étant pas les mêmes. Malgré la grande diversité des besoins, il existe un axe central fondateur : permettre au plus grand nombre d’accéder facilement aux savoirs, quels qu’en soient les formats, afin de répondre aux contraintes de temps, aux nouveaux modes d’utilisation et de consommation, et ainsi libérer l’utilisateur de complexes toujours possibles face aux nouveaux savoirs
numériques. Pour capter un public aussi hétérogène, il est essentiel de créer des passerelles permettant l’échange d’informations. La première passerelle, très concrète, est celle de l’espace restauration contigu à l’espace de formation. Cet espace brasserie propose de la restauration simple, ce qui est un formidable vecteur de communication et permet de conquérir des cibles jusqu’alors difficiles à séduire. Ce lieu convivial doit donc être porteur de la mission centrale et doit afficher haut et fort, sous des formes diverses, sa mission de transmission des savoirs. D’autres passerelles, tout aussi concrètes, pourront devenir les prescripteurs les plus légitimes, comme les organismes du secteur public, qui apporteront à leurs interlocuteurs une solution clef en main à l’utilisation de leurs propres plateformes, sites web, interfaces utilisateurs, outils digitaux spécifiques…

« Les Brasseries du Savoir » est un projet qui se dessine à 360°, en prenant en considération les différents besoins et attentes de la population. À première vue scindé en deux, l’espace ne fait qu’un, chaque partie résonne et interagit avec l’autre, permettant ainsi la mise en place d’une offre globale plurielle et modulable.

« Les Brasseries du Savoir » se composent de deux pôles : celui de l’inclusion du numérique pour le secteur public, et celui de la formation à la maîtrise des outils digitaux pour tous les publics, qu’ils soient particuliers ou professionnels.

Chaque pôle est identifié par une couleur de pomme – le vert pour l’inclusion du numérique,
et le jaune-orangé pour la formation tous publics. Les cibles sont diverses et peuvent se
découper en 5 catégories :

– LES PRESCRIPTEURS / ORGANISMES DU SERVICE PUBLIC
Ce sont les agents du service public.
En contact avec les personnes les plus démunies face au numérique, elles sont un des leviers fondateurs des Brasseries du Savoir, en jouant le rôle de relais de l’information et en facilitant l’accessibilité des personnes à la formation via les chèques APTIC par exemple. Cette cible a également des besoins de formation aux outils digitaux mis à disposition de leur public.
Elle est donc à la fois prospect et prescripteur.

– LES PARTICULIERS / USAGERS DU SERVICE PUBLIC
Cette cible regroupe les personnes exclues du numérique pour des raisons de précarité, de barrière de la langue ou d’illectronisme. Elle a des besoins en formation particuliers.

– LES CONTRIBUTEURS
Déjà formés par les Brasseries du Savoir ou détenteurs de connaissances dans la maîtrise des outils digitaux, ils sont les membres actifs de la communauté et permettent d’enrichir la base de données tutorielle. Cette cible, souvent jeune, représente l’avenir des Brasseries, les potentiels futurs formateurs.

– LES PARTICULIERS / TOUS PUBLICS
Représentante de l’ensemble de la population, cette cible rassemble tous les particuliers en recherche d’une meilleure maîtrise de l’outil digital. Séniors, actifs ou en recherche d’emploi, enfants et adolescents, étudiants post-bac et professionnels. Chaque catégorie a des besoins très différents.

– LES PROFESSIONNELS
Utilisateurs des outils digitaux en perpétuelle évolution pour leur production administrative, industrielle ou intellectuelle, les professionnels doivent faire face aux contraintes de temps et de productivité, et ne peuvent plus évoluer sans formation.

Pour chacune de ces cibles a été créé un module de formation dédié. Notre mission fut de rechercher le nom des produits et de conceptualiser ces modules en créant une identité originale et déclinable. Ainsi est née une pomme à l’allure d’un Pac-man ne faisant qu’une bouchée du digital. Histoire de désacraliser le domaine et de décomplexer l’utilisateur en carence de maîtrise des outils.

Quand un concept est innovant, il faut le rendre explicite et facilement compréhensible pour la cible, mais tout spécialement dans ce cas précis pour les futurs prescripteurs de ce lieu atypique. Graphithéine s’est chargé de l’intégralité du montage du dossier. Argumentation, présentation de l’offre de services, explicitations… Le porteur de projet avait besoin d’un support digital et imprimé pour appuyer ses présentations, à l’attention des secteurs privé et public.

Les Brasseries du Savoir accolées à la médiathèque de Limoges offre l’avantage d’avoir une très belle superficie de vitrines, sur deux axes. Il a été confié à notre équipe le soin de créer les enseignes de la façade, en collaboration avec notre partenaire Limoges Enseignes. Dans le respect du cahier des charges et des contraintes techniques, deux enseignes lumineuses ont été créées, accompagnées d’une signalétique en lettres découpées, permettant de renseigner les passants sur la mission du lieu.

On peut donc voir deux pommes rouges géantes à l’allure d’un Pac-man dévorer des écrans vidéos. 🙂

À l’intérieur, le défi était de travailler sur la transversalité entre les deux espaces (restauration et formation) et de sensibiliser les clients de la Brasserie à l’offre de formations proposée dans l’espace attenant. Pour y répondre, nous avons joué avec les personnages créés et mis en place une signalétique conviviale, en jouant avec les mots, entre blanc et couleur ardoise.

Nous avons donné l’idée au porteur de projet d’un smartphone géant au mur pour faire défiler les clips de présentation. La société Limoges Enseignes a construit avec brio l’habillage de l’écran. Une création à découvrir dans la partie restauration des Brasseries !

Les Brasseries du Savoir étaient en demande d’un support imprimé, facilement modifiable, pour porter clairement l’ensemble de l’offre et la rendre lisible et compréhensible. Le choix a été porté sur un format A5, facile à transporter. Un module de formation par fiche a permis de créer un document modulable en fonction de la cible. Une version numérique a été mise à disposition sur le site internet via un bouton d’accès au téléchargement.

En parallèle des outils de communication imprimés, Graphithéine a conçu l’interface graphique du site web, développé par Christian T. Chung. Le site internet se présente sous une page unique, les différentes sections en bandeaux permettent la mise en exergue de la transversalité de la structure : la partie restauration et la partie formation. La ligne graphique se décline tout naturellement avec les couleurs définies en amont du projet pour permettre la découpe du contenu. Une différenciation de couleur a été choisie pour l’inclusion du numérique qui porte la couleur vert, permettant de bien scinder cette particularité dans l’offre de services.

Un planning de réservation a été prévu pour que l’internaute puisse bloquer les créneaux de son choix.

Chaque module de formation est présenté de façon claire, avec la possibilité de télécharger la fiche détail de l’offre.

Découvrez ici le site Les Brasseries du Savoir !

Découvrez nos autres projets