29/03/20

Je me suis levée ce matin en me disant : « Tiens, il faudrait que j’écrive un article pour notre blog. De quoi vais-je parler aujourd’hui ? ». Nous sommes le dimanche 29 mars, en plein confinement. Le sujet semble s’imposer de lui-même. Mais j’hésite. Confinés mais ouverts sur le monde, à l’affût, bien protégés derrière nos écrans et nos murs, pendant que d’autres risquent leur vie sur le front des hôpitaux engorgés. Je boude un peu les réseaux sociaux qui exacerbent nos peurs, fourmillent de fausses informations et se plaisent à colporter des images impudiques et anxiogènes. Dans cette tempête virale qui ébranle toutes nos fondations, toutes nos certitudes et nos zones de confort, que puis-je faire, dire, transmettre ?

Les grands politiques de ce monde ont parlé. Les grands scientifiques de ce monde ont parlé. Les médecins, les infirmières et les soignants ont témoigné.

Les grandes marques de ce monde se sont exprimées, en copier-coller, se rêvant à la fois empathiques et combatives. Nous avons tous reçu des mails de nos banques, de nos mutuelles, de nos supermarchés, de nos boutiques en ligne et hors-ligne, de nos organismes sociaux, des marques que nous suivons… Le message est en substance le même. Notre boîte mail et nos fils d’actualité croulent sous le flot de cette communication des pros de tous bords, incessante, attentiste, opportuniste parfois, faussement bienveillante souvent. Communication coronavirale, quelle hystérie collective ! Chefs d’entreprise, nous nous posons tous la même question : Que dire à nos clients en ces temps troublés ? Doit-on s’exprimer ?

Or… Je ne suis ni une grande politique de ce monde, ni une scientifique renommée, ni une soignante en première ligne, ni encore une victime du Coronavirus. Je ne prends ma plume que pour m’exprimer sur ce blog, qui, finalement, n’est adressé à personne en particulier, lettre à un destinataire anonyme, à celui qui aura envie de lire ces quelques mots, à qui je ne promets rien et dont je n’attends rien en retour. Cet espace-temps coronaviral nous donne une belle leçon d’humilité. Tout ce qui nous semblait solide hier semble bien fragile aujourd’hui et c’est pourtant dans ces moments là que l’homme est capable de sortir le meilleur de lui-même, quand il sait écouter et comprendre ce qui est en train de se passer.

Acteurs de la communication… Et si pour une fois nous nous taisions ?

Chut… Un peu de silence ! Tais-moi.

© Photos Envato Elements